caractéristiques techniques

de la lave émaillée

 
 

Des blocs de lave sont extraits des carrières à ciel ouvert des volcans d’Auvergne (à Volvic, où elle est régulière et dense) ; ensuite, ils sont débités en tranches. Je commande des plaques découpées aux dimensions voulues, et éventuellement façonnées (bords en quart de rond...).

Une fois livrée à l’atelier, je recouvre la lave au pinceau d’un émail céramique (entre 3 et 6 couches), puis je la cuis (une ou deux fois) à 980 degrés.

Ces carreaux de lave émaillée se posent comme les carreleurs ont l’habitude de le faire avec du carrelage.

La lave émaillée est un matériau unique par sa durabilité ; elle est souvent employée à l’extérieur : elle résiste au gel, aux intempéries, à la pollution,  aux tags.

Sur cette pierre naturelle grise, les couleurs, le plus souvent transparentes, ressortent avec une intensité et une profondeur incomparables.

La combinaison de la texture de la roche et de l’épaisseur de l’émail donne à la lave émaillée telle que je la travaille un aspect vivant, au regard comme au toucher.

panneaux en lave en cours de réalisation :